Fernand
Print


alias “ RINGO ”

ex membre du Gang du WARLORDS MC

( Les Seigneurs de la Guerre )



Fernand avant

Je suis né en Suisse le 23 Juillet 1950, dʼun père protestant et dʼune mère catholique,
tous deux non pratiquants.
Comme le voulait la tradition de lʼépoque, en cas de mariage mixte, les enfants devaient être baptisés selon le rite catholique. Mes parents sʼétant engagés à respecter cette clause,
je fus baptisé petit enfant. Je nʼai pratiquement pas suivi dʼenseignement religieux.
Cʼest à lʼécole que jʼai entendu pour la première fois parler de Dieu, autrement que par des jurons.
Je ne me sentais pas concerné, si ce nʼest que
je raffolais des belles histoires que lʼon étudiait
à lʼhistoire biblique, ce qui me faisait penser
à des contes de fées. En 1959, je participai
à des après-midi à la Tente Romande.
Jʼaimais bien y aller, car lorsque je pouvais répondre à une question, je gagnais une belle image représentant une scène biblique, mais
je ne comprenais pas vraiment lʼamour de Jésus.
Toutefois, je pense quʼau fond de moi-même
je me posais des questions car, en 1964,
je mʼinscrivis pour le catéchisme qui sʼacheva
par la confirmation, où je reçus le verset suivant
de la part du pasteur : “ Cʼest par la grâce que vous êtes sauvés.”
Je ne réalisais pas lʼengagement de ma confirmation.
Je commençai un apprentissage et Dieu resta “dans un tiroir” .

En 1968, je devins dépressif. Lʼapprentissage se déroulait mal, affectivement cʼétait la désillusion
et physiquement je ressemblais à une barrique de bière. Je me mis alors à fumer.
Un ami dʼécole me parla de soirées chez son cousin, où lʼon parlait de Dieu, de Jésus-Christ
et où lʼon chantait.
Dieu ne mʼinteressait plus trop, mais je décidai dʼy aller parce que les chants étaient accompagnés de guitares électriques.
Je fis partie de la jeunesse protestante avec quelques expériences sympa mais cela ne dura pas.
Inconsciemment, je cherchais des réponses à mes questions et cʼest ainsi que je me suis engagé, sans le savoir, dans la voie de lʼoccultisme. Tout ce qui avait trait à lʼ irrationnel ou qui semblait pouvoir donner une réponse à mes questions devint mon centre dʼintérêt.
Jʼétais, de plus, fasciné par la mort.
Au départ, ma curiosité fut plutôt intellectuelle, mais petit à petit je me laissai séduire par lʼastrologie. Dans sa grâce, Dieu mʼa arrêté avant que je ne tombe dans la magie. En effet, lorsque je découvris un grimoire, une formule dʼincantation et compris ce que cela signifiait, je fus horrifié et dégoûté.

En 1973, je commençai aussi à faire partie dʼune bande de motards.
Comme je portais plein de bagues, on mʼappela “Ringo” (en anglais, bague = ring )
et jʼétais fan de Harley et de choppers sur base dʼanglaises.
Dʼabord ce fut le moto-club traditionnel mais, me sentant mal à lʼaise, je désertai.
Puis je participai à des virées avec des loubards pour mʼengager dans des gangs de motards,
dont lʼimage de marque était les “Hells Angels” de Californie.
Jʼétais devenu aigri, violent, cynique même.
Vers la fin de lʼannée 1979, je rencontrai une fille un peu paumée qui avait fait les premiers pas
dans ma direction, mais elle sʼéclipsa et jʼen fus très affecté, car cʼétait la première fois
que je mʼattachais aussi fortement à une fille. Jʼétais désespéré et je me sentais devenir misogyne.
Je résolus alors de ne plus faire confiance à une femme.
Mais dans mon coeur subsistait une soif dʼabsolu que je ne pouvais combler.

Fernand en couple

Le désir me vint dʼaller voir si le groupe de jeunes catholiques existait encore.
Jʼavais autrefois entretenu des contacts avec eux, en jouant avec un petit orchestre dans des messes rythmées.
Je pensais aussi retrouver mon ex-amie par ce biais.
Au début de mon arrivée dans ce groupe, je fus étonné
car on mʼaccueillit tel que jʼétais.
Cela contrastait tellement avec ce que jʼavais ressenti
dans dʼautres groupes se réclamant du Seigneur.
Là, une fille eut à coeur de me parler de Jésus.
Je nʼavais pas envie de faire confiance à une femme.
Toutefois, dans son regard, il y avait quelque chose de très fort,
de très doux.

Pour la première fois, je voyais briller lʼamour de Dieu dans un regard.
Le curé qui appartenait au mouvement du Renouveau Charismatique mʼapporta aussi beaucoup au travers
dʼentretiens.
Au cours dʼune retraite à Paray-le Monial, en 1981, je donnai ma vie à Jésus-Christ .
Au bout dʼun mois, je jetai tous mes bouquins sur lʼoccultisme et demandai pardon pour ces pratiques sataniques.
Pendant un certain temps, je délaissai le gang motard pour approfondir ma foi, puis je le fréquentai
à nouveau et quelques membres ayant des problèmes vinrent chercher de lʼaide auprès de moi.
Mais le moment vint de choisir : rester dans la bande ou résoudre mes propres problèmes.
Juste avant Pâques 84, je pris congé de mes potes et je sus que je nʼy retournerais plus.

Depuis jʼai trouvé une charmante épouse, Chantal, et cʼest le bonheur.

Fernand
 
Vers la liste...


Valid XHTML and CSS.