Natri
Print


Famille de Natry

Je suis né en Finlande. Mes parents ont eu 4 enfants et je suis le plus âgé.
Mon père peignait les maisons et des tableaux, mais il dépensait son salaire dans lʼalcool .
Parfois il était très agressif à cause de cela. Nous déménagions souvent dʼun appartement à lʼautre.
Maman essayait bien de gagner sa vie et elle était une bonne cuisinière, mais notre foyer
nʼétait pas un havre de paix ni dʼamour. Elle mʼa aussi appris à prier.
Mais jʼallais souvent me coucher avec la crainte dans le coeur.

Mon premier amour : les motos

Je ne pouvais pas me concentrer à lʼécole, mais jʼaimais les sports et la moto.
Je livrais des journaux pour pouvoir mʼacheter ma premiere moto, une Jawa,
qui devint le grand amour de mes 13 ans.
Je roulais en dehors des routes jusquʼà mes 16 ans, quand jʼai eu mon permis.
Jʼai commencé aussi à faire de la musculation et du motocross en compétition.
En roulant vite, je pouvais supprimer mes soucis pendant un temps.
Je me fis des amis parmi les orphelins de père. Ils étaient tellement rebelles !
On volait de lʼargent pour nos motos et on ne respectait ni les limites de vitesse, ni la police.
Je réussis un diplôme, mais je nʼaspirais pas à une vie normale.

Prison

Au bout dʼun certain temps la police découvrit nos vols, et je fus mis en prison comme délinquant
à lʼâge de 18 ans. Cʼétait horrible. Mais après quelque temps je mʼ habituai et je trouvai des copains
qui faisaient de la muscu.

Vitesse

Une fois sorti, je continuai avec mon style de vie, si possible encore plus speed
même si mes oncles et tantes me recommandaient de revenir à Dieu et à lʼEglise.
Mais jʼétais tres occupé à courir avec mes motos et à gagner de lʼargent illégalement.
Piloter les motos était la seule chose que je connaisse pour mʼéclater
et en cela je profitais de la vie.
Plus tard je fus renvoyé en prison. Cʼétait un endroit sinistre, mais bien vite je remplis mes jours
en rêvant de fonder un motoclub, et je me remis à soulever de la fonte pour rester mince.

Club biker JMK

Natri racing

À ma sortie, je démarrai un motoclub. Nous avions un local
et beaucoup dʼactivités, je courais en motocross lʼété
et sur glace en hiver.
Jʼentrepris la création dʼune salle de musculation avec un ami bodybuilder.
Nous vendions aussi des Kawasaki. Je désirais être aimé
et accepté mais je nʼosais pas mʼengager dans une relation profonde comme le mariage lʼaurait exigé.
Dans ce gang, jʼoubliais ma solitude puisque jʼétais entouré
sans cesse de personnes.
Ah, cʼétait bon dʼêtre “ homme dʼaffaires ”.
Alors un jour la police vint, et comme jʼavais encore fait
quelque chose de mal, je fus remis en tôle.

Coeur brisé

Cette fois ci je tombai sérieusement en déprime. Tout ce que jʼavais cʼétait des rêves brisés.
Jʼavais 29 ans et je réalisais que jʼétais dans un cercle vicieux : crimes, prison, liberté, crimes...
Mon père était mort, ma maman malade et mon petit frère encore à la maison.
Je nʼavais aucune idée comment vivre ma vie, mais je me sentais nul et je voulais vraiment changer.
Devant mon passé et mon possible futur, jʼétais désespéré. Alors je repensais à tous ceux
qui mʼavaient parlé de Jésus. Je pris une Bible et commençai à la lire dans ma cellule.
Je me suis rendu à une réunion chrétienne qui se tenait dans la prison et jʼécoutais les chants
qui parlaient de lʼamour et du pardon venant de Dieu, ainsi quʼun homme qui partageait
comment il avait trouvé la paix avec Dieu au travers de Jésus.
Jʼavais quelques cassettes avec un message chrétien évangelique, et je commençai à les écouter dans ma piaule. Je me demandais si Dieu mʼaiderait .
Un dimanche il y eut une autre réunion. Lʼorateur prêcha et demanda si quelquʼun croyait que Jésus pardonne nos péchés, quʼil avait payé pour cela et il appela les personnes à recevoir Christ en eux
et ainsi recevoir la vie éternelle.
Jʼétais touché, mais toujours trop orgueilleux pour admettre publiquement
que jʼavais besoin de lʼaide de Dieu.

Rencontrer Dieu

Cette nuit là, en allant au lit, jʼécoutai à nouveau une cassette chrétienne.
Je réalisais combien longue est lʼéternité. Je ne pouvais pas dormir.
Je sentais que Dieu me demandait où je passerais lʼéternité si je venais à mourir ce soir là.
Je savais que jʼ irais en enfer. La bataille dans mon coeur me gardait les yeux grand ouverts
alors que mon compagnon de cellule dormait à poings fermés.
Finalement jʼai éclaté en pleurs, mis de côté mon orgueil, et demandé à Dieu de pardonner
mes péchés et me donner une nouvelle vie. Après cela, jʼai retrouvé un sommeil très paisible.
Les jours suivants, je fus surpris de voir que je ne jurais plus comme quand je jouais au volley-ball.

Nouvelle vie

Je commençais à aller régulierement aux réunions, et quelques chrétiens vinrent
me visiter pour lire la Bible et prier avec moi.
Alors que je lisais et disais à dʼautres prisonniers que jʼavais accepté Jésus comme mon Sauveur,
ma foi se fortifiait.
Je ressentais beaucoup de paix et de soulagement même si je devais encore rester enfermé
durant deux ans. Lʼamour de Dieu commença à changer mes attitudes.
Jʼapprenais petit à petit à mʼaccepter, à pardonner les autres et à respecter les autorités.
Dès ma sortie, je me suis joint à une église et jʼy ai rencontré plein d'amis.
Quelques anciens potes me testèrent et ne voulaient pas croire que jʼavais changé.
Alors jʼai dû clarifier mes relations avec certaines personnes.
Je voulais vivre honnêtement, et je pouvais voir combien Dieu avait commencé à me restaurer.

Rouler pour Jésus

Plus tard, je me rendis à une Ecole Biblique. Maintenant cela fait 30 ans que je suis chrétien évangelique. Jʼaime toujours les motos, mais maintenant je roule avec Jésus et pour Lui.
Jʼai été dans le club de motards chrétiens GOSPEL RIDERS en Finlande.
Avec ma chère femme Taru, nous sommes mariés depuis 25 ans. Nous avons eu trois jolis enfants. Nous annonçons le Seigneur en famille en Albanie et partout où Jésus nous conduit.
Mon désir est bien sûr dʼatteindre les bikers et motards des Balkans avec lʼamour de Christ.
Jésus a dit : ”Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. On ne vient au Père que par moi “.
Il est le chemin pour le Ciel . Bienvenue sur ce chemin !

Natri
Évangéliste motard et leader de club de motards chrétiens en Albanie et autres pays de lʼEst.
 
Vers la liste...


Valid XHTML and CSS.