Jesus Bikers : Le motard > Les essais
Les essais
La Harley Davidson 1000 XLH Sportster Print
(ou encore 1000 Fonte) de Dominique

" La LOCOMOTIVE de MILWAUKEE "

A elle seule elle mérite ce qualificatif, de par son moteur lent, sa couleur noire et son côté antique sachant qu' elle a une conception moteur de 1927 et vient en droite lignée du 883 KH de 1954. Modèle 1983, importée du Wisconsin USA en 1989, je l' ai achetée en 1999.

Ce qu'elle ne sait pas faire
Rouler au taquet pour abattre du kilomètre, emmener gros passager plus tas de bagages,
zigzaguer dans les embouteillages (surchauffe).
Quant à lui faire subir une conduite de type " burn et rupteur ", "scooter de coursier " ou encore
la mettre dans les mains de BCBG endimanchés pour qui la moindre trace d' huile est assimilée
à de l' horrible cambouis, c' est pas la peine ; elle peut même vous donner un coup de pied !

C'est dans les vieux pots que l' on fait les meilleures soupes.
A fond, elle plafonnera à 165, (je ne l' ai fait qu' une fois) mais à cette vitesse on a l' impression
que tirer 3 wagons de 50 tonnes ne l' arrêterait même pas. Le moteur est tout sauf une usine à gaz pointue dans les tours, tout sauf aseptisé ou linéaire.
Le démarrage est immédiat. Un coup de poignée de gaz -moteur éteint- et au premier coup
de démarreur le twin craque. Les feelings sont nombreux au rendez-vous et arrivent à la pelle
dès que le moteur s' ébroue.
Comme impressions, çà se compare aux locomotives à vapeur que j' admirais tout gamin en 1963
en gare de Vierzon, aux tracteurs Lanz ou Société Française 1947, au gros motoculteur,
le tout avec parfois des pffouffs d' éternuements dans le filtre à air au ralenti,
et les odeurs subtiles d'une goutte d' huile évaporée sur quelque métal bouillant.
J'ai passé 21 motos, dont 3 gros twins, aucune n' était aussi mécanique et agréablement agricole. Entre 1500 et 3500 tours, elle tracte et c' est comme si un gros élastique mou vous tirait irresistiblement en longueur, tandis qu' on ressent dans les mollets comme un martèlement caoutchouté et une sonorité d' échappement claire et inimitable.
Après 3500 tours, c'est pour débourrer, pour s' arracher, et en ouvrant franchement on déclenche
un coup de catapulte qui est très soutenu.
Inutile de pousser à plus de 6000 tours, après c' est "circulez ya rien à voir " , çà plafonne et c'est
aussi ennuyeux que descendre en courant dans un torrent asséché et plein de galets roulants. Quand au frein moteur, il est très costaud à la retenue au dessus de 3000 et même à 1000 tours.
Toute la "motocyclette" est fonctionnelle, la tenue de cap est sans faille suivant une partie cycle rigoureuse munie de suspensions classiques.
La 1000 fonte fait un peu peur au début car elle semble sauvage, mais une fois en main,
c' est le TOP.

Silence ! On tourne avec un volant de... 206 !
Le gros bouilleur, moteur noir de 87 kgs avec cylindres et culasses tout fonte, a un comportement similaire à un twin anglais qui serait surcalibré et plus plein à tous régimes. Ou bien encore à deux 500 mono des années 30 , couplés selon 45°. Les vibrations sont om-ni-pré-sentes.
L' excellence à bas régimes est dûe au caractère longue-course du moteur (81 X 96,8 mm),
au volant d' inertie moteur à deux flasques de 206 mm et d' une bonne quinzaine de kilos qui garantit
la régularité cyclique tandis que mono carbu et profil de cames amènent une souplesse phénoménale.
Les pilonnements ou cognements souvent communs aux twins 4T avant 3000 tours sont ici gommés.
Pour tirer la quintescence de cette bécane, le mieux c' est les nationales viroleuses
ou les belles départementales mais aussi lorsqu' on traverse un village, poum poum poum
et qu'on en ressort sur un filet de gaz sans avoir touché à la boîte, toujours sur le dernier rapport,
la 4 ème. C' est un régal !
Il vaut mieux utiliser une huile moteur épaisse de bonne qualité et la pose d'un radiateur d'huile
est bienvenue car le moteur n' est pas avare de calories en certains points, loin de là !
La solide boîte 4 , démontable "moteur dans le cadre" ce qui est remarquable, est ferme et précise,
servie par un excellent embrayage.
Les deux disques avant sont endurants et vite séchés mais très années 70, bien cools,
la fleur aux dents, " yâ pâ l' feu au lac " ... Leur commande nécessite un avant bras bodybuildé
pour les rendre incisifs et même si gros frein moteur plus disque arrière amènent bien
60 % du freinage (répartition peu courante), un style de conduite avec anticipation
est quand même le bienvenu.
Pour l' éclat, il y a aussi ce qu' il faut : 19 options chromées et une peinture laquée noire.
Le taux de plastique de la XLH s' élève à ...0,02 % (petite bavette de garde boue) !
Aucune vis desserrée , cable cassé ou ampoule fréquemment grillée n' est à déplorer
aprés 10 ans d' utilisation par tous les temps (de -12 degrés à + 40 degrés).

HD 1 HD 2

Les points forts:
  • Parfum d'Amérique.
  • Côté traditionnel et antique.
  • Agile et massive à la fois, comme le tigre
  • Moteur souple et coupleux.
  • Sonorité unique.
  • Frein arrière parfait.
  • Robustesse et simplicité (un rupteur, un carbu, distri par pignons, échappement rudimentaire)
  • Consommation et budget d' entretien faibles (les pièces détachées d' Harley sont les moins chères du marché et disponibles même 70 ans après la fabrication du modèle)
  • Valeur stabilisée depuis 1985 (6500 euros)

Les points faibles :
  • Frein avant paresseux.
  • Absence de témoin de point mort.
    Démarrer à côté de la bécane et sans débrayer est très risqué.
    Je l'ai fait une fois mais pas deux ! Elle était en prise et moi je m' étais fié au témoin ...d' huile. On s' est mangé "grave" la porte du garage !
    Mieux vaut pas que çà arrive sur une berge à St Tropez , sinon , glou glou, bluuu uurr oup... au fond , la brute épaisse , entre deux yachts... Mauvaise pioche !
  • Réserve d'essence de... un litre.
    Le dimanche soir, en Lozère : " Oh Seigneur, crée une station service ici et maintenant !! "
    Situation déja vécue, si, si !
    Heureusement il y a une jauge et 15 litres avant la " mini " réserve.

Fiche technique :
  • Bicylindre en V, culbuté , refroidi par air
  • Puissance : 61 ch à 6400 tr/ min
  • Couple : 7,05 mkg à 3800 tr/ min
  • Transmission primaire chaîne triplex
  • Transmission secondaire par chaîne
  • Boîte 4
  • Embrayage multidisques à bain d' huile.
  • Dynamo 12V 156W . Phare 60W
  • Super 95+additif et Huile 20W50 : 16 et 2,8 litres
  • Poids : 235 kgs à sec
  • Freins : 3 disques
  • Pneus : 100/ 90/ 19 et 130/ 90/ 16
  • Consommation : 4,5 litres à 80 km/ h ou 6,5 litres à 130 km/ h

HD 3

Dernière mise à jour (Mai 2017)
 

Clip Vidéo

video

Actu Moto

moto station

JESUS BIKERS Mission motarde

Pôle de Motards Chrétiens

Genèse et Action

genése et actions du club

Comment servir

comment servir


Valid XHTML and CSS.